• Mes persos

    Mes créations sont accompagnées de poèmes connus ou pas,

    Car j'aime l'écriture et faire des montages aussi.

     

     

  •  

    L'amour, c'est ...

     L'amour c'est le soleil et les nuages 

    C'est dire adieu à l'ermitage 

    C'est « mon p'tit chou », « mon p'tit poussin » 

    Et mettre un peu d'eau dans son vin 

    Mais toujours beaucoup de soleil 

    Des journées jamais pareilles 

    L'amour c'est aussi un peu de piquant 

    C'est le corps comme un volcan 

    Pour faire pétiller les cœurs 

    C'est 1 kilo de câlins par heure 

    Des bisous dans le cou 

    Et les dessous sens dessus-dessous 

    C'est une épaule pour s'appuyer 

    Pour rire ou pour pleurer 

    Un regard suspendu, une main offerte, 

    C'est une chaîne toujours ouverte.

     Chantal Dolores

     


    4 commentaires
  •  

    Le bonhomme de neige,

     

    Au nord de la Norvège

    Vit un bonhomme de neige.

    Il n'a pas peur de fondre,

    Là-bas, la neige tombe

    Pendant de très longs mois,

    Il y fait toujours froid.

    Et le bonhomme de neige,

    Bien assis sur son siège,

    Regarde les flocons

    Voler en tourbillons.

    Sais-tu ce que j'en pense ?

    Il a bien de la chance

    Pour un bonhomme de neige

    D'habiter la Norvège.

     

    Corinne Albaut ("Comptines pour le temps de Noël")

     


    4 commentaires
  • Un moment de contemplation

     

    Le chat,

    De sa fourrure blonde et brune 

    Sort un parfum si doux, qu'un soir 

    J'en fus embaumé, pour l'avoir 

    Caressée une fois, rien qu'une. 

     

    C'est l'esprit familier du lieu ; 

    Il juge, il préside, il inspire 

    Toutes choses dans son empire ; 

    Peut-être est-il fée, est-il dieu ? 

     

    Quand mes yeux, vers ce chat que j'aime 

    Tirés comme par un aimant, 

    Se retournent docilement 

    Et que je regarde en moi-même, 

     

    Je vois avec étonnement 

    Le feu de ses prunelles pâles, 

    Clairs fanaux, vivantes opales, 

    Qui me contemplent fixement.

     

    Charles Baudelaire

     


    6 commentaires
  • Les Amérindiens

     2tubes "personnages amérindiens" sont d'isa 

     

    Quelques poèmes amérindiens, 

     

    «Qu’est-ce que la vie ? C’est l’éclat d’une luciole dans la nuit. C’est le souffle d’un bison en hiver. C’est la petite ombre qui court dans l’herbe et se perd au coucher du soleil » 

    (Crowfoot, chef blackfeet, 1821-1890)

     

     ****

     

    «Quand tu te lèves le matin, remercie la lumière du jour pour ta vie et pour ta force, remercie pour la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même. »

     (Tecumceh, chef shawnee, 1768-1813).

     

     ****

     

    «Que les étoiles emportent ta tristesse. Que les fleurs remplissent ton cœur de beauté. Que l’espérance essuie tes larmes pour toujours et, par-dessus tout, que le silence te fortifie. »

     (Prières des Indiens pueblos)

     

    **** 

     

    Écoute le silence,

     

    Notre âme en évolution ne demande que sérénité.

    Assis toi près de ton cœur, écoute le silence.

    Tu entendras tes guides en toute intimité.

    Remercie pour les bénédictions inconnues qui déjà sont en route vers toi.

    (Proverbe indien)

     

    ****

     

    Avant de juger son frère

    il faut avoir marché

    plusieurs lunes

    dans ses souliers.

     

    **** 

     

     

    «Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors vous découvrirez que l’argent ne se mange pas. »…

     

    ****

     

    La terre dit : "Le Grand Esprit m’a placée ici pour

    produire tout ce qui pousse sur moi, arbres et fruits."

    De même la terre dit : "C’est de moi, que l’homme a été fait" 

    Young Chief, Indien Cayuse

     

    ****

     


    1 commentaire
  • Danseuse sur glace

     

    Patinage sur glace,

    Deux jambes pour avancer deux bras pour balancier

    Les belles patineuses en robe féérique 

    Sur la piste glacée sur des lames en acier

    Vont tour à tour danser en suivant la musique

     

    Comme tourne un rapace dans le fond de l’espace

    En laissant peu de trace elles patinent avec grâce

    Leur corps tel une liane se plie et se déplie 

    Et leurs bras accompagnent chaque effort accompli 

     

    Prenant de la vitesse pour des sauts fantastiques

    Elles retombent en souplesse sur leurs jambes élastiques

    Ou bien tournant sur place comme des girouettes

     

    Ainsi que des toupies, enchaînent les pirouettes

    Quand leur vol s’achève qu’elles remarchent à nouveau

    Elles saluent le public au milieu des bravos

     

     Alain Hannecart


    5 commentaires
  • Un peu d'exotisme en hiver

     

    Cascades,

    Ruisseau, ruisseau, chante gaiement,

    Car, dans quelques instants,

    Ta douce mélodie,

    Se répétera à l'infini,

    Comme un murmure dans les mares,

    Un écho dans la nuit.

    Les rivières ont des cheveux d'argent,

    Qui tombent épars sur leur dos de pierre.

    Torrent, torrent, dégringole vivement,

    Des montagnes aux sommets d'argent,

    Pour tomber avec fracas,

    Dans un éclair d'incarnat...

    Extrait du poème de Laetitia Roche

     


    6 commentaires
  •  

    Vol d'oiseau

     

    Les oiseaux perdus,

    Le matin compte ses oiseaux

    Et ne retrouve pas son compte.

    Il manque aujourd’hui trois moineaux,

    Un pinson et quatre colombes.

    Ils ont volé si haut, la nuit

    Volé si haut, les étourdis,

    Qu’à l’aube, ils n’ont pas trouvé trace

    De notre terre dans l’espace.

    Pourvu qu’une étoile filante

    Les prenne sur sa queue brillante

    Et les ramène ! Il fait si doux

    Quand les oiseaux chantent pour nous.

    Maurice Carême

     


    3 commentaires
  • Montage sur une de mes photos

    La galette des rois

     

    C'est le gâteau des Rois,

    Les trois rois que l'on voit

    S'en aller en voyage

    Sur de belles images.

    Les rois sont retournés

    Mais le gâteau est là

    Tout rond et tout doré

    Avec sa grosse fève

    Dont chacun de nous rêve.

    Ah ! serai-je le roi ?

    Oui, dit mon petit doigt,

    Oui, dit mon rire heureux.

    D'ailleurs, on voit déjà

    L'étoile dans mes yeux

    Maurice Carême

    ****

    Quelques explications sur cette fête pour ceux qui ne connaissent pas,

    *La galette des rois est une galette traditionnellement élaborée et consommée dans une majeure partie de la France, au Québec, en Acadie, en Suisse, au Luxembourg, en Belgique et au Liban à l'occasion de l’Épiphanie, fête chrétienne qui célèbre la visite des rois mages à l'enfant Jésus, célébrée le 6 janvier de chaque année. 

    Le gâteau

    Dans la plus grande partie de la France, la galette des rois est originellement une galette à base de pâte feuilletée, simplement dorée au four et mangée accompagnée de confitures [réf. souhaitée] ; elle peut également être fourrée avec diverses préparations : frangipane, fruits, crèmes, chocolat, frangipane mélangé à la compote de pommes, par exemple.

    La couronne

    La personne qui découvre la fève, incorporée dans la galette, a le droit de porter une couronne de fantaisie puis choisit sa reine ou roi.

    Dans le circuit commercial, dans la seconde moitié du xxe siècle, les boulangers fournissent avec la galette une couronne en papier doré ou argenté. Plus traditionnellement, chaque famille réalise et conserve une ou plusieurs couronnes.

     


    2 commentaires
  •  

    Mes vœux d'amour et d'amitié.

     

    Le temps se renouvelle

    À l'aube d'un nouvel horizon

    La vie devient l'étincelle

    Des plus belles résolutions.

     

    Et les rêves aux goûts d'éternité

    Poursuivent leur chemin

    Pour que chaque lendemain

    Se dessine dans la sérénité.

     

    Alors en cette nouvelle année

    Mes vœux d'amour et d'amitié

    Aux personnes dans mon cœur

    À qui je souhaite le plus grand bonheur.

     

    Jérôme G. Lupus

     


    4 commentaires
  • Là-haut dans le ciel

     

    Là-haut dans le ciel,

    L’étoile de Noël avance doucement.

    « Où vas-tu, petite étoile

    Si tard dans la nuit ? »

    Lui demande le berger.

    « Je vais me poser sur ton oreille

    Pour te raconter une merveille :

    Jésus est né cette nuit

    C’est Noël, mon ami ».

    Poème trouvé sur le net


    7 commentaires